Predict your next investment

ENVIRONMENTAL SERVICES & EQUIPMENT | Hazardous Waste Services
spilltech.co.za

See what CB Insights has to offer

Stage

Acquired | Acquired

About Spill Tech

Spill Tech provides environmental emergency and decontamination services in South Africa. Spill Tech specializes in hazardous spill response and offers high value-added services for industrial cleaning, site decontamination, marine decontamination, and polluted soil treatment.On January 19th, 2021, Spill Tech was acquired by Séché Environnement. Terms of the transaction were not disclosed.

Spill Tech Headquarter Location

580 Umbilo Road

Congella,

South Africa

+27 (0)31 206 0919

Latest Spill Tech News

Afrique #119 : Spill Tech, Daystar Power, Atinkou, Total...

Jan 19, 2021

... Partager Par Stéphanie Roux Mis à jour le 19 janv. 2021 à 14:01 | 1686 mots Le sud-africain Spill Tech est accrédité auprès d’une clientèle industrielle de grandes entreprises des  secteurs de l’extraction pétrolière et de la pétrochimie, comme Sasol, Total, BP,  Engen ou encore Shell. © Spill Tech Environnement & cleantech : Spill Tech / Séché Environnement (Afrique du Sud / France) Conformément à sa stratégie de renforcement dans des régions du monde à fort potentiel de croissance, le groupe coté tricolore Séché Environnement (700 M€ de revenus), qui valorise et traite, pour des industriels ou des collectivités, tous les types de déchets, s’empare de Spill Tech , leader des services d'urgence environnementale et de dépollution en Afrique du Sud. Ce spécialiste de la gestion des déchets dangereux, fondé en 2008 et employant 1 300 collaborateurs sur seize sites, complète ainsi l’offre de services à l'environnement destinée à la clientèle industrielle en Afrique australe du repreneur. Ses services à forte valeur ajoutée de nettoyage industriel, de décontamination de sites, de dépollution maritime et de traitement de sols pollués complèteront en parfaite synergie les activités d’ Interwaste , filiale de Séché Environnement depuis fin 2018 et deuxième opérateur de la gestion de déchets en Afrique du Sud (relire l’article Séché Environnement traite en Afrique du Sud sur CFNEWS). Fort d’un chiffre d’affaires en croissance moyenne de +40 % par an entre 2018  et 2020, Spill Tech devrait contribuer en 2021 au chiffre d’affaires consolidé du groupe français à hauteur de 29 M€ environ. L’acquisition sera financée par tirage sur la ligne existante de facilité de crédit bancaire (voir fiche opération sur CFNEWS). © Daystar Power En Afrique de l’Ouest, le taux d’accès à l’électricité ne dépasse pas en moyenne 52 %. Pour aider à combler ce déficit, le fournisseur nigérian d'off-grids solaires Daystar Power vient de lever 31,4 M€ (38 M$) lors d’un tour de table mené par l' Investment Fund for Developing Countries (IFU) de la banque danoise de financement du développement, avec le soutien du fonds à impact français STOA (lancé en 2017 pour financer les infrastructures dans les pays émergents), de Proparco et de l’américain Morgan Stanley Investment Management (voire fiche opération sur CFNEWS). Cette enveloppe, qui porte à près de 40 M€ (48 M$) le montant total des investissements mobilisés à cette date par l’énergéticien, lui permettra non seulement de financer le développement de ses activités sur ses marchés phares que sont le Nigeria et le Ghana, mais aussi d’asseoir sa présence dans d'autres pays de la région comme la Côte d'Ivoire, le Sénégal et le Togo, voire au-delà. La start-up fondée en 2017, dont les revenus ont été multipliés par cinquante au cours des deux dernières années, ambitionne d’atteindre une capacité électrique de 100 MW en Afrique de l’Ouest. « Nous remplacerons les générateurs diesel trop chers et polluants par notre solution d’énergie solaire fiable et plus propre. Ainsi, notre capacité installée augmentera de 77 MW, contre 23 MW actuellement », a expliqué Jasper Graf von Hardenberg , directeur général et co-fondateur de Daystar Power. Le fournisseur ouest-africain d'énergie solaire C&I compte déjà dans son tour de table le VC new-yorkais Persistent Energy Capital , le nigérian Verod Capital Management, ainsi que la société de financement kényane SundFunder. Infrastructures énergétiques : centrale d’Atinkou / Caisse Nationale de Prévoyance Sociale / Eranove (Côte d’Ivoire / France) C'est le 19 décembre 2018 qu'a été signée la convention de concession pour le financement, la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’une nouvelle centrale électrique, baptisée Atinkou (« la maison de la lumière » en langue Ebrié), dans la localité de Jacqueville près d’Abidjan. - © Eranove La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) de Côte d’Ivoire acquiert 15 % des parts de l’industriel panafricain basé à Paris Eranove , majoritairement contrôlé par Emerging Capital Partners (ECP) , dans la centrale thermique Atinkou à Jacqueville (voir fiche opération sur CFNEWS IMMO & INFRA). Ce dernier s’était vu octroyer en décembre 2018 un contrat de concession de vingt ans pour le financement, la construction et l’exploitation de cette centrale électrique au gaz naturel de 390 MW. Ce projet d’un montant estimé à près de 404 M€, qui serait être opérationnel en fin d’année, avait bénéficié en mars 2020 d’un financement de la Société Financière Internationale , aux côtés de la Banque Africaine de Développement (BAD) , la Société néerlandaise de financement du développement (FMO) ainsi que son homologue allemand DEG , sans oublier l’ Emerging Africa Infrastructure Fund , qui fait partie du Private Infrastructure Development Group, et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (relire bulletin #8 3 ). Hydrocarbures : Oil Mining Lease 17 / TNOG Oil & Gas / Total (Nigeria / France) Total est présent au Nigeria depuis plus de 60 ans dans l’exploration et la production d’hydrocarbures, la liquéfaction de gaz naturel et la commercialisation de produits pétroliers et de services associés. - © Total L’objectif du gouvernement fédéral du Nigeria d’accroître la position des sociétés nationales dans le secteur des hydrocarbures semble en bonne voie. Poursuivant - selon son directeur financier Jean-Pierre Sbraire  - sa « stratégie de gestion active » de ses actifs afin d’améliorer son portefeuille, la multinationale Total vient de céder sa participation de 10 % dans le bloc onshore Oil Mining Lease (OML)   17 au nigérian TNOG Oil & Gas , détenu par Heirs Holdings et Transnational Corporation of Nigeria (Transcorp). Le repreneur contrôlera désormais 45 % de l’OML 17, les partenaires de Total (dont Shell Petroleum Development Company - SPDC ) ayant également choisi de céder leurs parts. Cette transaction d’un montant d’environ 149 M€ (180 M$), dont environ 124 M€ (150 M$) lors du closing de la transaction (le solde faisant l’objet de paiements différés), et qui porte sur un actif ayant produit environ 2 500 barils équivalent pétrole par jour en quote-part total en 2020, fait suite à d’autres opérations similaires au cours de la décennie écoulée : depuis 2010, le géant des hydrocarbures a vendu ses participations dans douze blocs terrestres à des sociétés nigérianes. Présent au Nigeria depuis plus de soixante ans, où il emploie actuellement plus de 1 600 collaborateurs, il opère 5 des 33 permis d’exploitation (OML) dans lequel il détient des participations, à savoir l’OML 130 (où les champs d’Akpo, d’Egina et de Preowei ont été découverts), l’OML 99 (où se situe la découverte d’Ikike), l’OML 100 et l’OML 102 (où le projet Ofon 2 a été délivré en 2016) et l’OML 58, à terre, dans le cadre d'une joint-venture avec la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC). Logiciel : Gro Intelligence / Intel Capital / Africa Internet Ventures (États-Unis / Kenya) Gro Intelligence propose une plateforme d’agrégation et de modélisation de données qui aide à la gestion et à l’évaluation des risques liés aux secteurs agricole, alimentaire et climatique. - © Gro Intelligence Fondée en 2014, la firme d’analyse de données Gro Intelligence, basée à New York avec un bureau à Nairobi, vient de réunir 70 M€ (85 M$) en série B. Ses actionnaires historiques Intel Capital (le géant américain des microprocesseurs) et Africa Internet Ventures (fruit d’un partenariat entre l’américain TPG Growth et le nigérian EchoVC), ont dirigé le tour de table aux côtés des family offices de Ronald Lauder et Eric Zinterhofer , avec la participation d'autres investisseurs comme le new-yorkais Rethink Food. Cette levée vise à accélérer la croissance et l’adoption au niveau mondial de la solution développée par la start-up, à savoir une plateforme d’agrégation et de modélisation de données qui aide à la gestion et à l’évaluation des risques liés aux secteurs agricole, alimentaire et climatique. La cible fondée et dirigée par Sara Menker, une ancienne trader de Wall Street originaire d’Éthiopie, avait levé en 2017 un montant non divulgué au cours d’un tour de table de série A dirigé par TPG Growth. Antoine Thibaud, Norton Rose Fulbright Norton Rose Fulbright propulse le counsel Antoine Thibaud au rang d'associé. Exerçant au sein du département Corporate M&A du cabinet depuis 2014, il continuera dans ses nouvelles fonctions à développer aux côtés de Christophe Asselineau , associé, l'offre de Norton Rose Fulbright à destination des acteurs du secteur minier en Afrique francophone. Il prendra également part au développement de l'offre du cabinet dans le domaine en expansion de l'agro-business et du private equity en Afrique sub-saharienne. Diplômé de l'Université Paris II – Panthéon-Assas et de l'Université Paris Dauphine, il a commencé sa carrière en 2008 chez CVML à Paris et à Singapour, avant de rejoindre le bureau parisien de Reed Smith . Reconnu pour son activité de conseil en Afrique francophone, le bureau parisien de Norton Rose Fulbright, créé en 1990,  compte une centaine d'avocats dont 23 associés sous la houlette de George Paterson. Et aussi... La République du Bénin vient de réaliser la première opération obligataire internationale d'Afrique de l'année. D'un montant de 1 Md€ en deux tranches de 700 M€ à onze ans et 300 M€ à 31 ans, elle a été souscrite près de trois fois. Société Générale CIB est intervenu en tant que teneur de livre associé. Le fonds de dotation Pierre Castel - agir avec l'Afrique soutient l'entrepreneuriat agricole au Cameroun, non seulement en accompagnant des projets initiés par de jeunes entrepreneurs africains, mais également à travers la création d'une Chaire sur les systèmes alimentaires et l'entrepreneuriat en Afrique, au sein de la Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA) de l'Université de Dschang. Proparco s'est associé au groupe bancaire Société Générale Cameroun pour offrir une garantie de 4,57 M€ (3 MdXAF) afin de soutenir les prêts octroyés par cette banque aux PME / PMI camerounaises impactées par la pandémie. Global Credit Rating (GCR), leader continental de la notation financière en Afrique du Sud, rachète l’agence West Africa Rating Agency (WARA) basée à Dakar. Michel Sapin, ancien ministre français de l'Économie et des Finances, vient d'être mandaté, en qualité de senior advisor du cabinet de conseil financier Finexem, pour renégocier la dette extérieure de la Mauritanie. Aux côtés de Stéphan Alamowitch , associé responsable du département Banque & Finance, il participera aux négociations avec les créanciers publics et privés du pays. Retrouvez l'ensemble des chroniques CFNEWS (Afrique, mais aussi Asie et Amérique latine) :

Predict your next investment

The CB Insights tech market intelligence platform analyzes millions of data points on venture capital, startups, patents , partnerships and news mentions to help you see tomorrow's opportunities, today.

CB Insights uses Cookies

CBI websites generally use certain cookies to enable better interactions with our sites and services. Use of these cookies, which may be stored on your device, permits us to improve and customize your experience. You can read more about your cookie choices at our privacy policy here. By continuing to use this site you are consenting to these choices.